< 53/59 >

L’atelier public du lundi 5 mai 2014

Compte rendu Atelier public du collectif de l’Union 5 mai 2014 – Maison de l’Union

Présents :
Farida Azzoug (stagiaire master UPC), Maxime Saraiva (étudiant), Philippe Ducamp (étudiant), Edith Henry (la Pluie d’oiseaux), Lola Levanti (la Pluie d’oiseaux), Merouan Talbi (La Pluie d’Oiseaux), Arnaud Bilande (coll Tivoli-Bruxelles), Sophie Ghyselen (coll. Tivoli), Maurice Vidrequin (AASPT-UGT), Bouzid Belgacem (AASPT-UGT), Marie Matterne (Education Nationale), Sophie Demonce (coll Tivoli), Denise Bouchez (Cense la Tossée), Florence Delmotte (Université St Louis Bruxelles), Ponnette Mado (Anderlecht- budgets participatifs), Christine Sehaut (Univ. St Louis), Chloé Fierens (stagiaire AS UPC), Miriam Betka (volontaire UPC), Kamélia Khnagui (volontaire UPC), Bilal Abdallahoui (animateur environnement UPC), Ahmed Hajdoudou (volontaire UPC), Benoît Boutry (compagnie Chat Botté), Serge Destoop (Collectif Mémoire de l’Epidème), Ayoub Boruiss (stagiaire master UPC), Gilbert Pringuet (CQ Cul de Four), Elisabeth Marrant (Hep Union), Rabah Ghomrane (Hep Union), Christian Carlier (habitant Alma), Clémence Boquet, Hamza El Kostiti (UGT), Guillaume Duez (Hep Union), Mohamed Zeghlache (médiateur culturel UPC), Charlie Poitout (médiateur culturel UPC), Melissa Hammad (habitante Hommelet), Caroline Lejeune (Ceraps), Hugo Bouquet (permanent UPC), Anne Lescieux (permanente UPC), Vincent Boutry (permanent UPC).

1. Echange avec le collectif Tivoli (Bruxelles-Quartier durable).

Suite au voyage réalisé en juin 2013 à Bruxelles par le Collectif de l’Union, nous accueillons en retour, une délégation du quartier Tivoli, quartier de 4 ha à Bruxelles sur lequel sont mobilisés des habitants, des associations, des universitaires pour en faire un quartier durable. Anne a organisé leur accueil, ils ont rencontré la SemVR et Vincent a animé une visite de l’Union présentant les projets associatifs et coopératifs. Un échange d’un demi heure lors de l’atelier a permis de préciser la difficulté pour le Collectif de l’Union de peser sur un projet tel que l’Union ; les limites et les avancées de l’espace de participation accordé par la Sem VR ; la relation de « coopération -conflictuelle » à développer pour mobiliser et se faire entendre.

2. Quoi de neuf à l’Union ?

Suite aux élections municipales et communautaires, nous sommes dans l’attente de la désignation d’un nouveau président de la Sem qui devrait être un des maires de Roubaix ou Tourcoing. Un courrier de demande d’une rencontre avec une délégation de représentants des différentes associations, membre du Collectif sera envoyé.

Pour le jardin rêvé « Changeons d’ère à l’Union », il y a un atelier jardinage encadré par Pierre De Sariac et Bilal, tous les mercredi matin de 10h à 12h. Un chantier participatif pour monter un mur en terre crue sera programmé en juin. Une fête du jardin sera préparée pour l’atelier public du 7 juillet.

Rendez-vous avec HEP Union pour une « fête des voisins et futurs voisins », le samedi 24 mai à 11h à l’atelier Electrique 118 rue de la Tossée. Sont invités les habitants des rues Stéphenson et Tossée. Présentation du projet HEP à la presse à 11h30, suivi d’un pique-nique et barbecue. C’est ouvert aux membres du Collectif.

3. Un projet carnaval de l’Union pour 2015

Faute d’engagement de la Sem ce carnaval n’a pu être réalisé en 2014. La question est posé de savoir si le Collectif de l’Union, l’organise en 2015 ?

Vincent rappelle les éléments déjà travaillé en 2013- 2014 :

L’objectif est de mobiliser les écoles et les associations pour organiser l’expression des habitants des quartiers sur le fonctionnement actuel de leur quartier au regard de l’Union. Pour les écoles, il serait proposé aux équipes enseignantes d’organiser une expression des enfants sur la « transition écologique ».

Date et lieu : début juillet (1er samedi) 2015(en synergie avec la braderie de l’Epidème). Des cortèges déguisés convergent vers un village associatif installé au cœur de l’Union (parc ou site la Tossée) avec une scène et un chapiteau.

Etapes envisagées :

1. Constitution de groupes de paroles collectives avec un dossier, des visites de l’Union et un premier forum de rencontres pour consolider une dizaine de groupes émanant d’une association, d’une école (parents d’élèves), d’un lycée (lycéens), une entreprise (salariés)...
Organisation de 3 ateliers de paroles par groupe autour de deux questions :
- Comment fonctionne votre quartier ?
- Et si c’était un écoquartier, qu’est ce qu’on y trouverait ?

2. Forum de restitution des paroles des ateliers livré à des intervenants artistiques (théâtre, arts plastiques, chants). Les intervenants artistiques élaborent avec des volontaires des saynètes, des chansons, des installations plastiques. Des bandes clownesques/métiers ou fonctions dans un quartier (instituteurs, éducateurs, policiers, commerçant, mairie de quartier, jeunes, vieux, mères...). Un atelier couture et costumes sera parallèlement mise en place au service de tous.

Les groupes de paroles potentiels :
Le Camion avec le centre social de l’Alma, les centres sociaux Basse masure, Boilly, Mousserie, le collectif solidairté rroms de l’Union, l’Union des Gens du Textile, La Cense de la tossée, la LPA, Roubaix Sports et Culture, le Lycée Turgot, ...

Les intervenants artistiques déjà sollicités : Petit Théâtre Utile, Detournoyment, Chantons sur Com, Le Camion, La Pluie d’Oiseaux, Fréd Tourard, …

Le budget est estimé à 30 000€.

Sur la base de cette présentation et d’une discussion des présents répartis en trois ateliers, dans ce foisonnement d’idées, quelques éléments à retenir :

- Faut-il préciser un thème plus précis au carnaval ? Si oui, plutôt que le fonctionnement du quartier, le thème du « dysfonctionnement du quartier » est peut-être plus facile à identifier et colle avec le côté subversif que peut avoir un carnaval...Mais le carnaval peut-être aussi multicolore laissant de la liberté d’expression et d’auto-organisation.
Un « carnaval » au mois de juillet, ça fait tard et ça peut porter à confusion. Ne faut-il pas prendre la dénomination « parade de l’Union », « fête à l’Union » , « soupe à l’Union ».
Il faut prévoir un gros et grand buffet.
Le Ramadan commence le 20 juin 2015, il faudrait le décaler avant.
On peut mobiliser Canal, ICEO, Grand Angle pour la sécurité, l’Esaat pour les costumes, le club de kayaks (animation sur le canal).
La mobilisation des associations, des centres sociaux est difficile. Il faut l’appui et l’engagement des écoles.

Un courrier sera fait aux écoles qui seront alors démarchées par les membres du Collectif d’içi au prochain atelier public :

Ecole Jules ferry (Rbx) : Mohamed ;
Ecoles Jules Ferry (Tg) et Condorcet (Rbx) : Bouzid
Ecole Jules Guesde (Tg) : Hamza
Ecole Saint Raphaël (Tg) : Benoît
Ecole Jean Lebas et Michelet (Rbx) : Hamed
Ecoles Buffon et Carette (Rbx) Kamélia et Miriam
Ecole Mère Térésa : Bilal
Ecole Victor Hugo-Balzac et Sainte Lucie (Tg) : Vincent

4. Organiser des visites de l’Union
Ce point n’a pu être abordé lors de cet atelier public.
Un plan-guide « collectif de l’Union-des projets associatifs et coopératifs pour changer d’ère à l’Union » a été réalisé. Il peut être un support pour former des guides-conteurs de l’Union associative et coopérative...

PROCHAIN ATELIER PUBLIC DU COLLECTIF DE L’UNION LUNDI 2 JUIN 18h30 à LA MAISON DE L’UNION 65 RUE DE L’UNION -TOURCOING

Spip | | Suivre la vie du site RSS 2.0